あまざけ家

”Amazaké Ya” : C’est une marque de boisson à base de riz, fermentée et non-alcoolisée.
Elle a été fondée par une Japonaise à Paris, qui souhaite réduire le gaspillage alimentaire et contribuer ainsi à l’environnement.

Nous produisons notre amazaké d’après une recette traditionnelle japonaise permettant de valoriser et réutiliser le produit issue du marc de riz provenant d’une brasserie à Saké située en région parisienne.

Livraison de BOUTEILLES pas disponible - Retrait sur RDV

Afin de garantir que les produits délicats soient livrés de manière savoureuse,

la livraison n'est pas proposée.

Pour garantir des produits fraîchement préparés, nous vous contacterons après réception de votre commande pour convenir d'une date d'enlèvement en région parisienne (Issy-Les-Moulineaux).

  • C’est quoi l’amazaké ?

    L’amazaké, ou 甘酒 (あまざけ) littéralement saké sucré, c’est une ancienne boisson japonaise à base de riz. Maintenant, il existe plusieurs types d’amazaké salon la méthode de fabrication et les ingrédients. Le nôtre est non-alocoolisé, et fabriqué à partir de marc de saké qui est composé de riz de Camargue, et qui est habituellement jeté.

  • À quoi ça sert ?

    L’amazaké est très riche en nutriments tels que la vitamine B, l’acide aminé, la protéine ou les fibres alimentaires. Il agit bénéfiquement sur la peau, la flore intestinale ou encore la fatigue. Il est sans gluten, ni lactose.

  • Comment le consommer ?

    L’amazaké, peut se boire froid ou chaud, pour le petit-déjeuner, au goûter, ou bien comme dessert à la fin du dîner.

  • Marc de saké

    Lors de la production du saké (vin de riz japonais), le riz est fermenté, pressé et le marc est séparé du liquide. Ce marc regorge de nutriments et de fibres alimentaires, pourtant aujourd’hui en France la plus grande partie du marc est jeté. Nous le récupérons et nous le revalorisons pour produire de l’amazaké, en nous inspirant d’une recette traditionnelle japonaise. Le riz provient de la Camargue en France.

  • Sucre de canne non raffiné

    De la cassonade est ajoutée pour en améliorer le goût. On dit que le sucre non-raffiné est moins susceptible de provoquer une augmentation rapide de la glycémie par rapport aux sucres simples tels que le sucre blanc ou le glucose.

  • Gingembre

    L’amazaké à base de marc de saké était souvent servi pendant la période froide du Nouvel An dans les sanctuaires comme temples (神社). Parfois aussi, du gingembre était ajouté pour réchauffer le corps et rehausser sa saveur. Les recettes d’Amazaké Ya héritent d’un tel savoir-faire.

  • Sel de mer

    Pour rehausser sa douceur, on a ajouté également une pincée de sel de Guérande, riche en minéraux, à l’amazaké (c’est une recette de la grand-mère de la fondatrice !).